Charles Lefranc

1828 Marseille - 1883 Montredon, près de Marseille (burried at cimetière Saint-Pierre)
Charles Lefranc is today completely unknown, even in France who is a country, when compared to countries like Germany, Czechoslovaquia, Hungary, Italy, Estonia, etc, that does almost (to be nice) nothing for his Operatic Heritage. I found him when I was searching for Guillaume Tell's casts. Lefranc sang runs of Arnold at the Regio (21), La Scala (29) and La Fenice (21). In his book La Scala, 1778-1889, Pompeo Cambiasi lists the series of Guillaume Tell as Buono. Cambiasi is the person that describes the only appearances of Slezak and Escalaïs at La Scala as fiasco. It also look, for the moment, like Lefranc was the tenor who sang the most Arnold after O'Sullivan.

Le paratonnère qui doit détourner l'orage et faire dévier la tempète de la barque théâtrale, n'a pas encore fait son apparition sur notre grand Théâtre. C'est l'engagement de M. Lefrancs, fort premier ténor, élève de M. Duprez, qu'on nous annonce depuis longtemps; il est des personnes qui entrevoient l'apparition de M. Lefranc, à travers un prisme enchanteur. Le Monde Dramatique November 14, 1861, p. 4, col. 2
Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, November 18, 1861, ?, ?, Dumestre, ?, ?, ?(Total 3)
Le ténor Lefranc que Duprez vient de former aux splendeurs du grand opéra, a voulu débuter à Marseille, sa ville natale, par le rôle d'Arnold de Guillaume Tell. Son célèbre professeur est venu le patronner en personne, et le public en a profité pour rappeler, à la fin le maître et l'élève. Cette soirée a été pleine d'émotions et des plus agréables pour tout le monde. Le Ménestrel: Sunday, November 24, 1861, p. 414, col. 2
Le paratonnère qui doit détourner l'orage et faire dévier la tempè de la barque théâtrale a fait son premier début dans Guillaume Tell. La salle était littérallement comble, le débutant est un jeune homme, grand, bien fait de sa personne, donc d'un physique expressif, possédant une belle voix dans les notes les plus élevées, mais manquant de médium; il s'est fait applaudir à l'endroit O Mathilde, idole de mon âme, et plus tard au passage Malheur à nos tyrans, où le chanteur a fait entendre un si bémol d'un grand éclat; mais c'est surtout dans le trio du deuxième acte que M. Lefranc a pu déployer toutes les qualités;s de sa belle voix, principalement dans l'allegro du trio, où il a poussé deux ut dièze de poitrine; il a fort bien dit aussi l'andante Asile héréditaire; certes dans ce premier début, M. Lefranc n'a pas était complétement irréprochable, il a eu çà et là quelques inégalités et quelques défaillances, sa voix dans le médium, comme nous l'avons dit, lui fait défaut et est un peu ventriloque. Le Monde Dramatique December 5, 1861, p. 4, col. 1
Il Trovatore, Marseille, Grand Théâtre, November 29, 1861 Les Huguenots, Marseille, Grand Théâtre, December 9, 1861 Concert, Marseille, Grand Théâtre, Guilaume Tell (Duo act 1), Les Huguenots (Duo act 3) Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, Autumn 1862, ?, ?, Dumestre, ?, ?, ? Les Martyrs, Marseille, Grand Théâtre, December 20, 1862 Mlle Paulin, Mme Meillet, Dumestre, David (Félix), Castelmary and Melzier
Le ténor Lefranc(Polyeucte) et Mme Meillet (Pauline), ont soutenu sans faiblir les deux premiers rôles. Lefranc avait occasion de faire briller ses plus belles notes; c'est en prodigue qu'il les donne. Depuis longtemps les amateurs d'ut diè n'avaient été conviés à pareille fête, aussi au deux derniers actes, et après chaque tableau, M. Lefranc est-il venu recevoir sur la scène les marques de l'enthousiasme général. Le Monde Dramatique December 25, 1862, p. 3, col. 3, p. 4, col. 1
La Juive, Marseille, Grand Théâtre, Autumn 1862 La Favorite, Marseille, Grand Théâtre, Autumn 1862 Il Trovatore, Marseille, Grand Théâtre, Autumn 1862 Guillaume Tell, Lyon, March/April 1863 Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, September 4 , 1863, Moreau, ?, Dumestre, ?, ? Guillaume Tell, Lyon, Spring 1864 Guido et Ginevra, Marseille, Grand Théâtre, on February 25, 1864, Depassio, Gilbert, Metzler, Ulliel, Rossi, Mme Ecarlat-Geismar, Mme Moreau, Mme Perilliet (Total 7) Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, 14/18 November 1864 Guillaume Tell, Turin, Teatro Regio, January 11, 1865 with Lanzi, Neri, Pandolfini, Dalla Costa, Bagagiolo, F. Bianchi (Total 15) Gli Orazi e i Curiazi (Mercadente), Torino, Regio, on February 18, 1865 with G. Medori, C. Boccolini, E. Baggaggiolo, F. Bianchi
La Juive, Torino, Regio, on Decemer 15, 1865 with C. Dalla Costa, C. Mongini-Stecchi, P_. Stecchi, F. Bianchi
Poliuto, Torino, Regio, on January 1, 1866 (Sharing with M. Tiberini) with E. Berini/A. Ortolani Tiberini, F. Bianchi
Robert le diable, Madrid, Rossini, May 26, 1866 with Pascal-Diamani, Martelli, Vialetti (Total 6) Guillaume Tell, Barcelona, Liceo, October 20 , 1866, Lavini, ?, Boccolini, ?, ?, ? Guillaume Tell, Nîmes, Grand Théâtre, Season 1866/7 Guillaume Tell, Milano, Scala, November 30, 1867, Vanzini, ?, Squarcia, Junca, Formes, Mazzuccato(Total 29) La muette de Portici, Milano, Scala, January 25, 1868, Giuseppina Bellini, Junca, Ercole Ronconi (Total 4) Guillaume Tell, London, Covent Garden, April 28, 1868, Vanzzini, ?, Graziani, Polonini, ?, Costa (Total 3) Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, May 30, 1868 Guillaume Tell, Lisboa, S. Carlos, 11 December 1868, Rey-Balla, ?, Merly, Galvani, Reduzzi, ? Guillaume Tell, Naples, Teatro San Carlo, 2 Feb. 1869-25? April 1870, Rubini,?, Quintili-Leoni, Rossi-Galli, ?, Serrao, (Total 8) Il Trovatore Academy of Music, 3 November 1869, Mme Carolina Briol, Rose Cellini, Reyna Barili (Total 2) Poliuto, New York, Academy of Music, 17/19? November 1869, Mme Kellogg, Reyna
Signor Lefranc's impersonation of Poliuto has obviously been most carefully studied, and this tenors' fine lyric powers are brough to bear in exceuting his conception with admirable effect. The grand charactristics of the part-unswerving faith and sublime piety-were conveyed in a manner singularly impressive, and with an evenness and fervor that showed Signor Lefranc to be an actor no less than a singer of rare ability. With a single exception we have had in this country no tenor who could both act and sing as well as this artist ... Signor Lefranc was cheered last night to the echo; and repeatedly summoned by the audience to receive lavish tokens of their approval. The New York Times, November 18, 1869 Guillaume Tell, New York, Academy of Music, 23/24/26/29 November- 1/4 December 1869, Mme Briol, Reyna, Coletti, Mme. Lami, Coletti, Barili, Fosatti, Reichardt, Diehm
L'Africana, Philadelphia, Academy of Music, during January 1870, De Briol Carolina, Lami Caterina, Lumley Blath Elisa, Reyna G., Fossati Girolamo, Barili Nicolò Guillaume Tell, Philadelphia, Academy of Music, 5/10 January 1870, Canissa, M. Foelder, Reyna, Coletti, ?, M. Torrian (Total 2) Il Trovatore, Philadelphia, Academy of Music, January 3 1870, Carolina de Briol, Eliza Lumley Smith, G. Reyna, Nicolò Barili Guillaume Tell, Philadelphia, Academy of Music, January 5/10 1870, Pauline Canissa, M. Foelder, G. Reyna, Domenico Coletti, Nicolò Barili, M. Torriani Un Ballo in Maschera, Philadelphia, Academy of Music, January 7 1870, Carolina de Briol, Eliza Lumley Smith, Caterina Lami, G. Reyna Poliuto, Philadelphia, Academy of Music, January 11 1870, Clara Louise Kellogg, G. Reyna, M. Torriani Il Trovatore, Philadelphia, Academy of Music, January 14 1870, Carolina de Briol, Eliza Lumley Blath, G. Reyna, Nicolò Barili Masaniello, Philadelphia, Academy of Music, January 17 1870, Maria Sand, Pauline Canissa, G. Reyna, M. Reichardt Guillaume Tell, Baltimore, Holiday Street Theatre, 21 January 1870, Canissa, ?, Reyna, ?, ?, ? Robert Le Diable, New York, Academy of Music, 23 January 1870, Mme Kellogg, Susini, Mme Jackson Guillaume Tell, Washington, National Theatre, 26 January 1870. Canissa, ?, Reyna, ?, ?, ? Masaniello, New York, Academy of Music, 31 January 1870 Guillaume Tell, New York, Academy of Music, 2 February 1870, Briol, ?, Reyna, Coletti?, ?, ? Rigoletto, New York, Academy of Music, 7 February 1870, Ronconi, Mme Kellogg Un ballo in Maschera, New York, Academy of Music, 11 February 11, 1870, Mme Briol Poliuto, New York, America Musical Fund Society, 21 April, Mme Kellogg Guillaume Tell, Boston, Boston Theatre, 17 May 1870, Jackson, ?, Reyna, Coletti, ?, ? Poliuto, New York, Academy of Music, 23 May 1870? Un ballo in Maschera, New York, Academy of Music, 24 May 1870? Il Trovatore, New York, Academy of Music, 28 May 1870? Il Trovatore, Chicago, ?, 30 May 1870, Mme McCulloch, Mme Gazzaniga Beethoven Festival New York, Coliseum, 15 June 1870, Reyna, Caroline Richings, Clara Louise Kellogg (Progtam for Lefranc (Misere with Kellogg, Duo Poliuto with Kellogg, Guillaume Tell trio with Reyna and Susini) Concert, New York, Stienway Hall, 13 December 1870, Emma Laemlein, Rebecca Laemlein, Susini, Reyna, Mme Nullie Peiris Lefranc's Program: Noël, Lucia's Aria Il Trovatore, Fourteenth Street Theatre, 6 January 1871, Reyna, Mme Czillag, Mme Gazzaniga
All the Artists were in good voice, and the spirit which characterized the earlier representation animated them once more. Recalls at the close of the second and third acts and after the singing of the Miserere and a stormy demand for a repetition of Di quella pirain shich Signor Lefranc twice attained to the High C with the accustomed result, were the poinys tof the entertainment worth notice as indicating its imprssiveness. Il Trovatore will be sung for the last time, this season as the matinée today New York Times, January 7, 1871
Il Trovatore, Fourteenth Street Theatre, 7 January 1871, Reyna, Mme Czillag, Mme Gazzaniga Un ballo in maschera, Fourteenth Street Theatre, 10 January 1871, Reyna, Mme Viardi, Mme Rosetti, Mme De Gebele
Signor Lefranc's rendering of Ricardo has been a frequent theme of comment in these columns. His singing and acting throughout the opera are deserving of the highest praise. His delivery of La rivedra nell'estasi is broad and fluent; his execution of the light couplets E scherzo ed follia is as full of delicay as though his voice were the most slender of tenors, and his interpretaion of the impassioned parts of the third act is as vehement as the texture of the music and the violence of the situation allow. The New York Times, January 11, 1871
Guillaume Tell, New Orleans, Opera House, 24/29 January 1871, Mme Naddi, de Keghel?, Dumestre, Castelmary, Périé, ? (Total 4)
M. Lefranc n'est pas pour nous une connaissance nouvelle. Nous l'avons entendu à Marseille vers la fin 1862. Il y chantait alors avec un grand éclat Guillaume Tell et les Martyrs. Elève de Duprez, il avait de ce maître le grand style et la façon magistralle de dire le récit. Sa voix était était sourde dans le médium, et parfois rebelle; mais, dans l'aigu, elle avait une puissance étonnante. M. Lefranc n'est pas aujourd'hui ce qu'il était jadis. Il a infiniment plus d'art; et conduit sa voix avec une habilité plus grande. Il dit mieux le cantabile; mais dans les récits et les passages dramatiques nous ne trouvons pas l'autorité d'antan. Le style manque de caractère: il est mi-italien, mi-français. Le rôle d'Arnold ne s'accommode guère de cette manière soi-disant italienne qui consiste à scander la phrase et à rechercher de parti pris l'effet dans les oppositions. Il veut moins de mièvreries et un art plus viril. Ces réserves faites, nous rendrons justice à M. Lefranc. Son mérite est incontestable, et nos critiques mêmes sont la preuve de l'estime que nous professons pour le talent de l'artiste. Arnold a dit avec une grande chaleur le trio du second acte, et a enlevé d'une voix fière, aux applaudissements du public, le suivez moi du quatrième acte, avec l'ut de poitrine qui couronne la gamme écrite sur les paroles: trompons l'espérance homicide et arrachons, etc. L'Abeille de la Nouvelle-Orléans, January 29, 1871 Il Trovatore, New Orleans, Opera House, 30 January 187-1/2/13/26 February 1871- 25 (last Performance in New Orleans) March 1871, Dumestre, Castelmary, Mme D'Edelsberg, Mme Roz`s
M. Lefranc a chanté avec un grand éclat le rôle de Manrique et y a obtenu un succès des plus légitimes. Très vivemement applaudi après l'allegro du troisième acte dans lequel il a fièrement donné l'ut de poitrine, à la joie de tous ceux qui aiment ces grands hors-d'oeuvre musicaux, il a été plusieurs fois rappelé dans le courant de la soirée. Son succès s'affirme et grandit à représentation: Nous sommes heureux de le constater. L'Abeille de la Nouvelle-Orléans, January 31, 1871
La Juive, New Orleans, Opera House, 7/11 February 1871, Mme Naddi, Mme Rozès, Castelmary, de Keghel
La soirée a été fort brillante, et rôle d'Eléazar a valu un succès de plus à son interprète. L'Abeille de la Nouvelle-Orléans, February 19, 1871
Lucia di Lammermmor, New Orleans, Opera House, 20/23 February/16 March 1871, Mme Naddi, Dumestre Les Huguenots, New Orleans, Opera House, 2/4 March 1871, Mme d'Edelsberg. Mme Naddi, Mme Dumestre, Dumestre, Castelmary, Périé, de Keghel, Dubosc, Berton Les Martyrs, New Orleans, Opera House, 11/12 or 13/18 March 1871, Mme Rozès, Dumestre, Périé, de Keghel
La deuxième représentation des Martyrs a eu, comme la premièlre, un succès éclatant. M. Lefranc a interprété le rôle de Polyeucte avec un élévation de style et un sentiment musical et dramatique dont il faut lui faire honneur. L'Abeille de la Nouvelle-Orléans, March 14, 1871
La muette de Portici, New Orleans, Opera House, 21 March 1871 On July 16, 1871 Lefranc sailed for Europe fron New York. Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, January 1, 1872, Mme Mariani, Mme Verger, ?, Ledérac, Comte, ?, ?
In "Divines divas...et vivat l'opéra. Marseille, 1787-1987" (Archives de la ville, octobre-décembre 1987), we can read: p. 43-44: Le directeur, Elie Pilot, ouvrit sa saison lyrique à Marseille en 1872 avec "Guillaume Tell" (le 1er janvier). L'œuvre eut un immense succès, avec Lefranc comme fort ténor. La représentation du 10 mars fut donnée au théâtre Vallette, mais avec la troupe du Grand-Théâtre.»
M. Lefranc, dans le rôle d'Arnold, s'est emparé de l'auditoire, à partir de son premier duo, et il a soulevé à chaque instant dans le courant de ce duo les applaudissements de la salle entière. Plusieurs fois interrompu par les exclamations des spectateurs pendant le sublime trio du 2e acte, les transports de l'auditoire ont éclaté d'une façon indescriptible après l'air final: Amis, secondez ma vengeance! enlevé par M. Lefranc avec un éclat et un brio incomparables. M. Lédérac, dans le rôle de Guillaume et Mme Mariani dans celui de Mathilde ont prouvé qu'ils étaient des chanteurs de bonne école. La romance Sombres forêts a été chanté par Mme Mariani avec une émotion touchante et un sentiment vrai et distingué. Il n'est pas jusqu'à Mme Verger qui dans le rôle ingrat de Jenny n'ait laissé entrevoir les plus charmantes qualités. Le Ménestrel: January 7, 1872, p. 45, col. 2, p. 46, col. 1
Le Martyrs, Marseille, Grand Théâtre, April 16, 1872 with Mme Arnaud, Dermond
In "Divines divas...et vivat l'opéra. Marseille, 1787-1987" (Archives de la ville, octobre-décembre 1987), we can read: p. 42: La reprise des "Martyrs eut lieu à Marseille le 16 février 1872, avec dans la distribution: Mme Arnaud (soprano), Dermond (basse), Lefranc (ténor).
Guillaume Tell, Marseille, Théâtre Vallette, March 10 , 1872 Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, November 1872 Guillaume Tell, Marseille, Grand Théâtre, 1873 (Total 4)
In "Divines divas...et vivat l'opéra. Marseille, 1787-1987" (Archives de la ville, octobre-décembre 1987), we can read: p. 44: «Lefranc chante "Guillaume Tell" à Marseille, en 1873, à quatre reprises.»
Guillaume Tell, Roma, Teatro Apollo, 26 March 1873, Contarini, ?, Aldighieri, Javid, ?, Terziani Guillaume Tell, Venice, Teatro La Fenice, 29 January 1874, Sonnieri, Stucci, Moriami, Manfredi, Cesarò,Bosoni(Total 21) Guillaume Tell, Rome, Teatro Apollo, 4 March 1875 Contarini, Bacci, Aldighieri, Castelmary, Alzina, Usiglio Guillaume Tell, Lodi, Sociale, during March 1875, Papini Lucia, Giori Gaetano, De Stefani Raffaele Guillaume Tell, Lodi, Sociale, during February 1876 ,Papini Lucia, Giori Gaetano, De Stefani Raffaele Guillaume Tell, Padova, Nuovo, during June 1876 (Sharing with Byron Arthur), Tati Elvira, Strozzi Adriano, Barberat Eugenio
Charles Lefranc, un chanteur qui parut à L'Opéra, il ya une vingtaine d'années, vient de mourir à Montredon, campagne près de Marseille. Elève de Duprez, doué d'une voix de ténor exceptionnelle par son étendue. Charles Lefranc chanta à l'Opéra: Robert le Diable, Guillaume Tell,etc, son séjour sur notre première scène fut de courte durée il alla ensuite tenir l'emploi de fort ténor au Grand-Théâtre de Marseille, où il obtint de brillants succès. Charles Lefranc atteint d'une maladie qui avait altéré ses facultés mentales s'était retiré de la scène depuis longtemps. Il passa les dernières années de sa vie dans la campagne des environs de Marseille, où il vient de mourir, âgé de cinquante-trois ans. Se obsèques ont eu lieu hier.This obituary is not very accurate as Lefranc made his debut in Marseille and sang outside France. Also the appearances at the Opéra (Salle Ventadour) could not be verified.
Le Figaro, April 23 1883
I wish to thank Jean-Pierre Mouchon for his help with the Marseille's information and Lefranc's obituary.
I wish to thank Jack Belsom for the New Orleans' information.

Back to Index